Au Cambodge, nos enfants et leurs familles sont fortement impactés par la reprise épidémique de la Covid-19 | For a Child's Smile - PSE

Au Cambodge, nos enfants et leurs familles sont fortement impactés par la reprise épidémique de la Covid-19

Des familles reçoivent des aides alimentaires directement dans leur quartier confiné

Depuis février 2021, nos enfants et leurs familles sont durement touchés par les conséquences de la reprise épidémique. PSE les aide à y faire face.

Mise à jour le 8 avril 2021

La situation au Cambodge aujourd'hui

Alors que la nouvelle année scolaire "2020-2021" avait commencé avec la réouverture des écoles le 11 janvier 2021, la découverte de nouveaux clusters, le 20 février, a entraîné une nouvelle fermeture des écoles à Phnom Penh le 23 février, et progressivement dans d'autres provinces du pays.

Dans le même temps, des confinements, restrictions de déplacement et un couvre-feu ont été mis en place. L'impact pour nos familles est terrible car les petites activités aux revenus journaliers qu'elles exercent pour tenter de survivre nécessitent des déplacements, ainsi que de travailler le soir. Aujourd'hui, ces activités sont à l'arrêt et nos familles ont perdu toutes les sources de revenu. 

S'assurer que tous mangent à leur faim

Lorsque les enfants sont à PSE, ils bénéficient d'au moins un repas par jour, aujourd'hui à charge des parents, qui n'ont plus de revenus. Une situation catastrophique à laquelle s'ajoute une pression croissante sur les enfants pour qu'ils travaillent et aident financièrement leur famille. 

Pour s'assurer que tous mangent à leur faim et que nos élèves puissent continuer à étudier le ventre plein, PSE a repris les distributions d'aides alimentaires d'urgence. La distribution hebdomadaire de riz habituelle est maintenue et les critères de sélection ont été élargis. Ainsi, 500 familles supplémentaires en bénéficient. La distribution mensuelle de paniers alimentaires a été mise en place pour plus de 1 600 familles. Chaque panier contient des bouteilles de soja, des packs de conserve de poisson et des nouilles, qui permettent aux familles de se nourrir pendant un mois. 

Un père de famille avec un panier alimentaire d'urgence
Une famille récupère un sac de riz
La distribution d'aides alimentaires à PSE

Maintenir le lien et la continuité scolaire

A PSE, la fermeture des écoles ne signifie pas que les enfants n'ont plus classe. Notre équipe éducative, soutenue par l'équipe sociale, a mis en place l'école à distance pour garder le lien avec les enfants, maintenir la dynamique scolaire et éviter le décrochage. Un dispositif d'autant plus important qu'à cause des restrictions de circulation, nos équipes ne peuvent plus se déplacer vers les lieux de vie des enfants.

Un professeur donne un cours, filmé et retransmis en ligne

Au départ, 60 élèves de l'école de rattrapage de PSE ont testé les cours en ligne. Un test concluant et notre objectif désormais est que 300 élèves en bénéficient d'ici fin avril. L'objectif pour le mois de juin est que 700 enfants, soit l'intégralité des élèves de notre école de rattrapage, puissent également suivre ces cours en ligne.

Les élèves ont un planning à respecter selon les matières qu'ils suivent : ils ont deux heures obligatoires de cours en ligne le matin et deux heures l'après-midi. Entre-temps, ils doivent travailler en autonomie et ont des exercices à faire ainsi que des leçons à apprendre.

Les équipes ont également maintenu un système de distribution papier des devoirs pour une centaine d'élèves qui ne peuvent pas suivre les cours en ligne. Ils sont accueillis toutes les deux semaines par groupe de 3 ou 4 élèves.

Pour en savoir plus, découvrez le témoignage de Phot Haia professeur de mathématiques à l'école de rattrapage de PSE.

L'Institut de Formation Professionnelle de PSE a également mis en place un système de cours en ligne, rendu possible grâce au prêt de smartphones avec du crédit internet aux étudiants. Les smartphones sont sécurisés de telle sorte que les jeunes ne peuvent l'utiliser que pour les activités scolaires. La couverture internet mobile à Phnom-Penh et sa périphérie a progressé ces dernières années et est satisfaisante pour la plupart des jeunes, même si certains rencontrent parfois des problèmes de connexion.

Découvrez le témoignage de Sreynan, étudiante à l'école des métiers du bâtiment de PSE.

Etudiante à PSE, Sreynan témoigne de son quotidien bouleversé par la crise sanitaire

L'équipe au Cambodge appelle tous les deux-trois jours les enfants scolarisés en école publique et soutenus par PSE afin de garder le lien et éviter le décrochage scolaire. 

Nous ne laisson pas non plus nos enfants porteurs de handicap au bord du chemin : nous avons fourni des smartphones aux parents ou aux familles d'accueil de ces enfants pour qu'ils puissent maintenir le lien avec leurs éducateurs.

Une petite fille porteuse de handicap avec son éducatrice en visio
Un enfant porteur de handicap fait des exercices de motricité depuis chez lui avec l'aide de son éducatrice en visio
Une petite fille porteuse de handicap réalise un exercice de mathématiques avec son éducatrice en visio

Les parents qui bénéficient d'une formation professionnelle courte via notre programme d'amélioration des conditions de vie des familles continuent également leur formation à distance, grâce à la belle mobilisation de leurs formateurs.

Accueillir les pensionnaires et les internes de PSE dans les meilleures conditions possibles

Les internes et les pensionnaires de PSE sont rentrés dans leurs familles lorsque cela était possible. Pour les autres, des familles d'accueil les prennent en charge depuis la fermeture de PSE.

La plupart des familles d'accueil sont des membres de l'équipe PSE ou d'anciens bénéficiaires des programmes de l'association. Une belle solidarité à l'oeuvre pour nos enfants !

Maintenir le programme médical

Aucun cas positif de la Covid-19 n'a été détecté parmi nos enfants et leurs familles.

Notre équipe médicale continue d'accueillir, dans le respect des mesures sanitaires, les familles et les enfants ayant besoin de soin. Ils les orientent ensuite vers les structures les plus appropriées pour s'assurer qu'ils sont correctement soignés.