Rétrospective : l'impact de la Covid-19 sur nos activités en 2020 | For a Child's Smile - PSE

Rétrospective : l'impact de la Covid-19 sur nos activités en 2020

Une famille affectée par la crise du Covid-19 en train de trier des déchets

Nos bénéficiaires sont très durement touchés par les conséquences économiques de la crise. Découvrez comment nous nous adaptons.

L'impact sur les enfants de PSE

Face au risque de propagation du virus, le gouvernement cambodgien a annoncé le vendredi 14 mars 2020 la fermeture de toutes les écoles au Cambodge à partir du lundi 16 mars. En 48 heures, notre équipe sur place a dû prévenir les élèves de rester désormais chez eux, et trouver des solutions d'hébergement pour ceux de nos "pensionnaires" (enfants sous protection) qui ne peuvent pas retourner dans leurs familles (risque de maltraitance). 

Il est difficile de mettre en place l'école à distance, puisque la majorité de nos familles ne sont pas équipées des outils nécessaires (internet, ordinateur). Alors pour limiter l’impact de la fermeture des écoles, et prévenir le décrochage scolaire, notre équipe sociale a mis en place une distribution et collecte hebdomadaire de devoirs, préparés et corrigés par nos enseignants. Plus de 70% des élèves et des étudiants ont bénéficié de ce dispositif. 

Le Centre PSE a rouvert aux élèves le 28 septembre dans des conditions sanitaires très strictes (nombre limité d'enfants par classe, rotations par petits groupes) et avec une reprise progressive du retour des enfants. 

Dans un premier temps, les élèves de 3e de notre école de rattrapage scolaire ainsi que les étudiants de Formation Professionnelle ont repris les cours. Parmi eux, 156 internes ont pu de nouveau être logés à PSE. Les autres niveaux de notre école de rattrapage ont repris dans les semaines suivantes. Une partie de nos enfants ont pu retourner dans les paillotes (garderies-maternelles) à partir du 12 octobre.Enfin, l 19 octobre, les étudiants en classes passerelles et préparatoires aux formations professionnelles sont revenus.

Suite à des risques d’une reprise de l’épidémie de la Covid-19, plusieurs fermetures se sont succédés au cours des mois de novembre et décembre.

En novembre, les 3e ont bénéficié de cours en visioconférence pour ne pas interrompre les révisions du Brevet. Nous avons prêté des smartphones aux élèves et un partenaire local a offert des cartes sim. Ils ont finalement pu passer leur Brevet et bonne nouvelle : 93% d’entre eux, à peine moins que l’an dernier, l’ont obtenu !

Le Bac devait avoir lieu en décembre 2020 mais a été annulé définitivement à cause d’un risque de reprise épidémique. Le Ministère de l’Education a déclaré que l’ensemble des élèves sont donc considérés comme ayant obtenu leur Bac.

 

Nos jeunes porteurs de handicap sont rentrés dans leurs familles mais ceux qui ne pouvaient pas y retourner ont été hébergés dans de bonnes conditions dans une structure du Ministère des Affaires Sociales, avec participation financière de PSE. 

Les internes de PSE sont rentrés dans leurs familles. Quant aux pensionnaires, ils ont été confiés à des membres de leur famille quand cela était possible ou bien à des familles d'accueil. Karuna, étudiante en formation professionnelle et pensionnaire à PSE depuis qu'elle a 10 ans, explique sa vie en famille d'accueil durant le Covid-19.

Nos équipes ont suivi les jeunes porteurs de handicap et les pensionnaires très fréquemment, dans leurs familles ou dans les familles d'accueil.

 

 

Témoignage de Karuna, accueillie en famille d'accueil

Les conséquences économiques de la crise pèsent sur les familles

Au Cambodge, l'économie est durement impactée, comme le secteur du tourisme ou de l'industrie textile par exemple. Les frontières avec les pays voisins sont fermées. 

Nos familles très pauvres sont les premières et les plus durement touchées. Les chiffonniers voient leurs revenus - déjà si maigres - divisés par 2 ou 3. De nombreuses petites activités au salaire journalier diminuent fortement ou s'arrêtent : manoeuvres sur les chantiers de construction, vendeurs de rue, mototaxis... De plus, beaucoup de parents ne peuvent plus travailler car ils doivent garder leurs enfants. 

Un an après le début de la crise, les familles peinent toujours à faire face à la crise. 

Covid-19 : Urgence pour les familles du Cambodge

Face à cette situation, notre équipe sociale a agi rapidement pour aider les familles présentant les plus grandes urgences :

  • la distribution hebdomadaire de riz habituelle est maintenue, mais en élargissant les critères d'accès au programme (ainsi, plus de 300 familles ont eu du riz, en plus de 1000 familles les plus pauvres qui en ont toute l'année) ;
  • distribution mensuelle de paniers alimentaires à plus de 1600 familles - chaque panier contenant 6 bouteilles de soja, 3 packs de conserve de poissons et des nouilles, qui permettent à une famille entière de se nourrir pendant un mois
  • disponibilité des équipes sociale et médicale 24/24 et 7/7 afin de répondre aux urgences et assurer la protection et le suivi des enfants et de leurs familles.

Ces distributions ont eu lieu entre les mois d'avril et d'août, en essayant de réduire les aides apportées au fur et à mesure pour ne pas créer de dépendance. Notre équipe sociale suit toujours les familles les plus en difficulté. 

Les équipes de PSE au Cambodge, plus que jamais mobilisées

Une employée de PSE enregistre une mère et sa fille avant la distribution
Une employée de PSE vérifie les listes pour la distribution de riz
Deux employées de PSE préparent les paniers alimentaires avant une distribution

Durant la période de fermeture du Centre à compter de mars 2020, le Conseil d'Administration a décidé du maintien des salaires de l'ensemble du personnel au Cambodge. En effet, les équipes étaient mobilisées pour assurer le suivi et la formation à distance des élèves pour le service social et les enseignants, de l'entretien tel que la peinture des locaux pour d'autres services mais aussi le changement du système d'information pour les achats et la finance.

Malgré quelques appréhensions naturelles face au risque de propagation du virus, le moral des équipes est resté bon tout au long de l'année et beaucoup d'employés témoignent de leur fierté de travailler à PSE !

Passez une journée à PSE pendant le Covid-19